Blog

Vrai/Faux Spécial gestion des vannes

 

Des messages, souvent contradictoires, sont diffusés sur la question de l’ouverture des vannes. Voici quelques courtes clarifications pour faire la part du VRAI et du FAUX.

 

L’Opération Vannes Ouvertes (23 avril au 14 mai 2019) a été demandée par la Commission Locale de l’Eau (CLE) ? 

FAUX, l’ouverture a été votée lors du comité syndical de l’ASRL du 25 mars 2019. Mme d’Illiers, en tant que représentante de la ville d’Olivet s’est abstenue du fait de l’absence d’avis de techniciens. Ni la CLE, ni la Préfecture n’ont été consultées avant ce vote de l’ASRL.

Fermer les vannes de crues sur le bassin de Saint-Samson, lorsque les vannes des moulins sont à sec, favorise la circulation souterraine au détriment de la circulation dans le cours d’eau ? 

VRAI, des données de la DREAL sont disponibles sur ce sujet.

En fermant les vannes, le niveau de l’eau est plus haut ? 

VRAI à court terme, mais cela fait pression sur les résurgences et favorise donc les pertes de débit vers la nappe souterraine. À long terme, le passage de l’eau se fera en souterrain et il sera difficile d’activer les résurgences. 

Des réflexions associant l’ASRL, la CLE et la Préfecture sont en cours sur la gestion des vannes de crues ? 

VRAI, des premiers échanges ont eu lieu à ce sujet en juillet 2019.

L’effacement de l’ouvrage de Gosbon a été décidé par la Commission Locale de l’Eau ?

FAUX, la décision est collective et a été prise par le comité de pilotage du contrat territorial Dhuy Loiret dont la CLE est un membre parmi d’autres. Les travaux ont été réalisés par le Syndicat Intercommunal du Bassin du Loiret.

Si les vannes sont ouvertes, le Loiret deviendra un marécage ?

FAUX. Si les vannes sont ouvertes avec un niveau moyen ou haut de la Loire, cela permet une communication entre les différents bassins, ce qui améliore la qualité de l’eau et du cours d’eau. En période d’étiage, avec les aménagements envisagés par le projet des Assises, les banquettes permettraient de maintenir une circulation des eaux dans un chenal rétréci. En période de hautes eaux, l’aménagement serait complètement recouvert et on retrouverait l’effet plan d’eau cher à tous.

Si les vannes étaient ouvertes, la source du Loiret disparaîtrait ? 

FAUX. Dès que la Loire a un niveau correct, celle-ci réalimente la nappe alluviale et le débit de la source augmente, quelle que soit la gestion des vannes.

 

-----------------------------------

 

 

 

L'histoire du Loiret est riche. Des documents retracent l'histoire des bains et des guinguettes, et plus largement l'histoire du tourisme fluvial dans le val d'Orléans. Voici un projet de recherche très intéressant : Patrimoine et trajectoire paysagères des vallées ligériennes / Chapitre 4 : bains, guinguettes et tourisme fluvial en Val d’Orléans

Le document est consultable via le lien ci-dessous qui retrace l’historique . Téléchargez et lisez ce document (sutout à partir de la page 110, chapitre 4) : il devrait surprendre un grand nombre d'entre nous !

http://www.plan-loire.fr/fileadmin/pce/PF_RDI/ProjetsRecherche/Docs/PATRA/Rapport_PATRA.pdf

Voici un extrait du début :

"L’inscription du Val de Loire sur la liste de l’UNESCO au titre de paysage culturel vivant a lancé une dynamique patrimoniale (...). Dans l’agglomération orléanaise, la redécouverte patrimoniale de la Loire et du Loiret est même spectaculaire car elle fonde un nouveau projet urbain durable articulé autour du projet d’agglomération Loire Trame Verte et de l’application du projet interrégional Loire à vélo. (...) À cet égard, le patrimoine balnéaire fluvial est emblématique de cette amnésie politique. Alors qu’il connût ses heures de gloire à la Belle Époque et durant l’Entre-deux-guerres, alors qu’il conféra au val d’Orléans une notoriété nationale qu’atteste la demande faite en 1938 par la cité de Jeanne de se renommer Orléans-les-Bains, alors enfin que ses traces paysagères sont profondes, il est aujourd’hui complètement ignoré par les politiques publiques et cède la place à des schémas d’aménagement plus conventionnels, parfois construits ex nihilo, qui, non ancrées dans les territoires, suscitent controverses et conflits. D’où l’attention sur ce thème qui conduit à l’analyse des concurrences patrimoniales entre héritages historiques etpaysagers et à l’étude des stratégies politiques et sociales de valorisations territoriales. (...)"

Les Assises de la Rivière Loiret sont un projet qui se construit avec la contribution de tous : élus, institutionnels, riverains, habitants qui fréquentent le Loiret, entreprises, experts... C'est donc un lieu d'expression.

Vous souhaitez vous exprimer, poser des questions, apporter votre avis. Vous pouvez le faire soit directement via le compte Facebook Assises, soit en nous envoyant votre contribution en vue d'une parution sur le site, par le formulaire de contact.

Nous souhaitons que la réflexion et le débat s'instaurent de façon constructive autour du Loiret. Comment voyez-vous le Loiret ? Qu'est-ce que vous appréciez ? Qu'est-ce que vous regrettez ? Comment souhaiteriez-vous voir le Loiret dans les futures décennies ? Quels s sont vos meilleurs souvenirs sur le Loiret ?...

Les Assises de la Rivière Loiret sont vos assises. Il ne tient qu'à vous de vous joindre à cette dynamique autour du Loiret.

Réseaux sociaux